J’attends ma femme, Alice, elle est partie chercher des cigarettes, prévient le comédien Arnaud Cosson, alias Jean-Guy, au début de son spectacle, samedi soir à Monsabré. « Il y a 8 ans », ajoute-t-il.
Dans l’appartement du touchant héros, plein d’humour, de maladresse et de poésie, Jean-Guy nous fait passer du rire aux larmes et de la moquerie à la compassion. Le scénario sort de l’ordinaire : une histoire intégrant des sketches, le tout restant fluide et composant un spectacle unique.

Article de la Nouvelle République ICI