Le culot irrésistible de l’humoriste Artus

Pleine à craquer, la salle du théâtre Monsabré a croulé sous les rires et les bravos samedi soir lors du jubilatoire spectacle du truculent humoriste, Artus. D’entrée de jeu, le comédien lance le dialogue avec les spectateurs, multiplie les vannes épicées, et va d’improvisations en improvisations en fonction des réactions de la salle. « Il s’agit de créer un truc unique chaque soir », indique l’humoriste qui, au passage, se moque des vieux et des handicapés et fustige ces chauffeurs routiers qui cherchent à doubler « quand ils roulent à la même vitesse »

Après avoir jeté un peu d’eau sur les spectateurs, Artus se fait policier, singe le « langage des cygnes », et présente une nouvelle improvisation avec l’aide de Céline, jeune spectatrice avec qui il entreprend une cavalcade de siège en siège. Une » « dernière tournée » prestement enlevée et saluée de longues minutes par une ovation debout.