Mercredi, le théâtre Monsabré invite Diane Tell, l’une des nombreuses grandes chanteuses venues du Québec. Après avoir étudié le violon, la guitare classique et jazz, elle chante, écrit et compose.
Révélée en France en 1981 avec la chanson Si j’étais un homme, elle s’y installe en 1983. En 1990, Michel Berger et Luc Plamondon

Suite de l’article de la Nouvelle République Ici