Les chœurs féminins, de Léo Delibes aux Pointer Sisters, ont quelque chose d’aérien et de magique. Le groupe Paname Vintage – délicieusement vintage – l’illustre à merveille. Entonner la ligne mélodique principale du chant à la tierce et à la quinte, c’est déjà bien beau. Mais quand on a le goût d’agrémenter ce chant d’accords plus subtils, ça frise le paradis !

Suite de l’article de la Nouvelle République ICI