Le Théâtre Monsabré accueille une pièce “ interreligieuse ”, une comédie de boulevard d’aujourd’hui, et le one-man-show absurde d’Arnaud Cosson.

Jeudi, avec Pierre et Mohamed, c’est une soirée proposée par le diocèse de Blois. « Le dialogue est une œuvre sans cesse à reprendre : lui seul nous permet de désarmer le fanatisme, en nous et chez l’autre ».


Il y a seize ans, le 1er août 1996, Mgr Pierre Claverie, dominicain et évêque d’Oran, était assassiné avec Mohamed Bouchikhi, un jeune Algérien qui le conduisait à son évêché. La pièce rend hommage au message d’amitié, de respect et de volonté de dialogue interreligieux de Pierre Claverie, ainsi que de la fidélité et de l’amitié profonde de Mohamed Bouchikhi.

suite de l’article de la Nouvelle République ICI